Comment j’ai vécu le forum de l’économie numérique de Yaoundé

Comment j’ai vécu le forum de l’économie numérique de Yaoundé

28 novembre 2017 0 Par yvesleduc

Team voila moi

Du 15  au 17 mai dernier, se tenait à Yaoundé le Forum international de l’économie numérique  Un événement auquel j’ai assisté en tant que start-upper et entrepreneur dans le domaine du numérique.

Commençons par rappeler le contexte

Ces derniers temps, l’économie numérique est un sujet a grande polémique dans les coulisses administratives du Cameroun. L’État le considère d’ailleurs comme le levier du développement du Cameroun dans les années futures, bien que la plupart des décideurs ne maitrisent pas réellement les rouages de ce secteur. C’est pourquoi au delà des consultants internationaux qui s’occupent de l’aménagement des stratégies d’expansion de ce domaine, les jeunes start-uppers et porteurs de projets innovants orientés vers le numérique sont une niche forte.

Bien qu’il y ait une pléthore de jeunes aux idées brillantes et aux projets web technologique pouvant construire l’avenir du Cameroun, ceux-ci sont pour la plupart laissés à eux-mêmes et obligés de se démerder a la recherche d’expérience et financement.

Depuis son accession au ministère des postes et télécommunications, Mme Minette LIBOM LI LIKENG a engagé des chantiers autour de ce sujet. En ce qui concerne les startups, elle eut  le projet  « Village Android » en 2016. Tout récemment, ce fut le « globe trotter de l’économie numérique » qui est un projet de repérage et de maturation des projets des start-uppers afin de les présenter aux investisseurs. C’est d’ailleurs après son passage dans la ville de Douala, que mon projet de site de musique « voila-moi.com » a été sélectionné parmi les 50 startups du pays qui exposeront au Forum.

 forum de l'économie numérique Yaoundé

forum de l’économie numérique Yaoundé

L’avant Forum (Faits divers et Kongossa)

Ce projet a été confié au cabinet Canadien Africréa Management. Le forum quand a lui, visait à réunir des experts internationaux et des acteurs nationaux (Minoritaires) pour proposer des solutions autour du  thème « Comment réussir l’économie numérique au Cameroun ? ».

Nous, les start-uppers, étions à vrai dire les plus négligés dans l organisation. Mais bien qu’étant, nous avons bénéficié d’un village d’exposition. C’est une semaine avant l’événement que chacun d’entre nous reçoit l’information et jusqu’à la veille, personne n’avait précisément de détails sur ce qu’il en sera de notre séjour a Yaoundé (Lieu du dit forum). C’est donc après un appel de confirmation, que  J’ai donc pris ma team pour nous rendre en aventure à Yaoundé le Dimanche 14 mai 2017. Une journée assez épuisante….  car c’est vers 18h que nous fumes logés au Centre spirituel SAINT-JEAN-XXIII de Mvolye. A bout de nerfs, fatigués, sceptiques et sans suite 😣😣 , avec les autres startuppers, nous en avons profité, pour lancé le hastag  #Forumeconumyde sur twitter. Il fallait lire nos tweets. Aux environs de 21h, après que nous ayons repéré les lieux au Hilton Hotel, nous sommes enfin allés diner. Mais bon…😣

Parlons direct du Forum

Je vais un peu laisser les faits divers, en m’accentuant dés a présent sur l’aspect de la gestion. Juste pour vous dire que ce n’était pas vraiment la chose à féliciter, en particulier pour nous qui venions de Douala. Malgré tout, entre nous les start-uppers, nous avons pris la peine de faire connaissance et aussi d’échanger sous toutes formes possibles(Fun, tabous, clash, causeries…)

Le 15 mai jour-j, nous sommes arrivés au forum ( Hilton hotel) a exactement 8hr30, chaque startup  avait un standun roll-up, 05 polos avec le logo de chaque, des affichettes, une table et des chaises… en fait, tout le petit nécessaire. Sans vraiment connaitre la suite de ce que seront nos journées, chacun s’est activé autant qu’il pouvait afin de présenter de manière plus élaborée ses produits et services aux différents visiteurs, durant ces trois jours. La start-up www.voila-moi.com, qui est évidemment la notre, a reçu le maximum de visites des personnes de diverses casquettes (Experts, entrepreneurs, chefs d’entreprise, médias…), ainsi c’est fait un carnet d’adresse pas du tout négligeable.

Le deuxième jour fut pareil, mais avec pour ajout, le passage du cortège administratif dans chaque stands. Quelques secondes pour leur expliquer le projet et c’était bon l’échange entre les start-ups et l’administration. Quant à notre programme, tout était improvisé et s’enchainait sans suite. Nos gestionnaires eux-mêmes avaient du mal à nous faire intégrer, mais se battaient tant bien que mal (de toutes les façons, visiblement!). C’est pourquoi mon équipe et moi, avons décidé de maximiser sur l’exposition de notre site web.

forum de l'économie numérique Yaoundé

Visite des ministres forum de l’économie numérique Yaoundé

Le troisième jour, qui est en effet le dernier, nous recevons l’information selon laquelle, les experts visiteront nos stands pour évaluation,  car ce serait a cette issue que cinq start-ups seront primés à la soirée de gala de clôture. Ils sont passés et nous ont écouté.  Alors que l’une des canadiennes voulait proclamer des résultats, elle fut stoppée par notre gestionnaire qui lui, n’avait pas été mis au courant de l’effectivité des sélections. Visiblement, il y avait de la corruption. Finalement, les sélectionnés recevront leurs invitations en apartheid. Parmi eux, une seule startup du Littoral (Douala), deux de Centre (Yaoundé), une de Sud-Ouest (Buea) et une du Nord. Pourtant d’après les évaluations, les startups de Douala étaient les plus maturées et susceptiblement prêtes au financement. Notre gestionnaire à tout de même tenu à ce que la startup « Amigoo » soit intégrée parmi les exposants à la soirée de gala.

A la dite soirée, seuls les retenus ont pris part, aux cotés des grosses têtes. Selon le rendu donné par les promoteurs de CAMER Tour et AMIGOO ( startups de Douala retenues)  il y avait grave de la magouille. On s’est retrouvé avec 07 projets, parmi lesquels Amigoo ne figurait pas. Questions: ¨D’où venaient les autres ? on ne sait pas¨. Certains n’ont même pas exposé durant le forum.  ¨¨Mais comment  alors??? 😡😡😡¨ Finalement, tout confirme qu’il y a eu du ¨Mic-mac¨. Et même si ce n’était pas le cas, donner de 150.000 frs à 1.000.000 frs Cfa  à 07 startups sur 50, cela n’aide vraiment pas au développement de l’économie numérique au Cameroun. C’était juste une formalité au final.

Qu’est ce qu’on a donc gagné? Qu’est ce que ma team et moi avons gagné?

Chacun sait ce qu’il cherche et où il veut aller. Pour moi, malgré cet état des choses, je vous dirai que j’ai énormément gagné en participant à ce forum. Je ne venais pas chercher du financement à vrai dire, ce serait me leurrer! J’ai gagné:

  • Tout d’abord de faire vivre à mon équipe une expérience de terrain, de partage d’ensemble;
  • D’être  référencé dans les fichiers du gouvernement en tant que startup;
  • Puis, un partage d’expériences et des échanges très bénéfiques avec des experts , chefs d’entreprises et investisseurs;
  • Des suggestions de nombreuses personnes de plusieurs catégories.  Ce qui me permet de faire une évaluation des attentes et une projection sur la continuité de mon projet;
  • Des contacts utils;
  • Du nouveau matériel qui m’aurait couté environ 70.000 FCFA.  En bon Bami, c’est tres important. Mdr!😅😅
  • Un réseautage avec les autres startups;
  • Une visibilité dans plusieurs  médias;
  • Une banque de données de près de 150 potentiels lecteurs et partenaires;
  • Des propositions de marchés;
  • Une émancipation certaine et une sureté plus grande par rapport à mon projet.

Oui j’ai gagné en participant. Ce forum me sera rentable sur le long et le moyen terme. Même si à vrai dire j’aurai voulu que l’Etat à la fin, me fournisse au moins le tiers que l’investissement que sollicite mon projet. je n’irai pas simplifier ce que j’ai eu. En visionnaire, je vais juste capitaliser dessus en allant tout doucement.

Stand de la team "Voila-moi" forum de l'économie numérique Yaoundé

Stand de la team « Voila-moi » forum de l’économie numérique Yaoundé

Pour finir

Je pense que le défi de l’économie numérique est un très grand challenge au Cameroun😒. Mal compris par les décideurs et difficile pour les protagonistes que nous sommes. Il va falloir qu’on se cherche comme on le fait depuis, en attendant des solutions qui peuvent nous permettre de mieux développer nos projets. Mon quotidien est fait d’insatisfactions, fiscalité, préfinancement, connexion internet, équipements et bien d’autres en  sont des manquements. Mais je me bat pour réussir ce projet qui pourtant avec l’accompagnement nécessaire comme tous les autres, contribuera à faire émerger le Cameroun et à  créer de l’emploi.

J’irai au prochain forum, si jamais on m’invite, non pas parce que je m’y contente ou parce que je trouve que c’est bon d’être juste cette petite startup aux yeux de l’administration. Mais parce que en tant qu’entrepreneur, je ne suis pas encore arrivé, pour l’instant je me cherche encore.