Quand elle pisse sur mon lit!

Quand elle pisse sur mon lit!

26 décembre 2017 21 Par Atome

NB: Cet article n’est pas écrit par un expert du sexe, ni un Hitch Dr love. Encore moins, n’allez pas en faire une quelconque interprétation pornographe ou d’atteinte à la pudeur.  C’est juste un partage noble tiré d’expériences imaginaires. Mdr!  Déconseillé aux moins de 16 ans

Ohhh! La femme ! Quelle merveille! Comment expliquer ? On a parfois les mots pour dire l’effet qu’elle nous fait mais ils ne sont jamais assez comparé à l’acte.  Cet effet qui commence par les yeux et finit dans le corps et l’esprit. Le corps, le moment ou elle et l’homme font une seule chair, l’un dans l’autre. Moi dans elle. Moment de sexe, moment de « Bad things », moment de partage, d’extase, de découverte, de domination, de voyage, de perte.

Qui n’aime pas perdre le contrôle? qui n’aime pas prendre plaisir ? qui n’aime pas frotter son sexe à celui du genre opposé? Moi j’aime. J’aime sentir, me laisser emporter. Par dessus tout je suis de ceux qui aiment donner le plaisir. Je reste toujours surpris à chaque fois, car ma curiosité est insatiable, j’essaie de comprendre comment j’arrive à faire cela et comment elle arrive à me le faire. Chimiotactisme positif, alchimie forte et adrénaline pleine. Je m’en vais savourer son corps, pénétrer ses entrailles les plus profondes, libérer mes sens pour affecter les siens.

J’aime la voir gémir, j’aime voir comment elle réagit à mes caresses, je lui en donne encore et encore, frottant, serrant son corps avec délicatesse. Séduction et charme sont au rendez-vous. Mes lèvres sur ses lèvres (toutes les lèvres de son corps), sur son cou, ses seins, son ventre, lécher chaque parler avec ma langue et la voir fondre. Frotter sa peau à la mienne. Savourer ce frisson qui fait du bien. Et son visage qui m’emporte, me motive, me fait me dépasser, m’étonner. Me voilà dans elle, amené par ce lubrifiant gluant libéré par ses glandes qui me permet de glisser, de frotter en aller retour. Et cette chaleur, on dirait qu’elle est crémeuse, je brule d’allégresse.  On se perd, et j’aime ça. Je la rodes et je vois qu’elle prend son pied  au gré de mes mouvements. Je me sens en ce moment là meilleur que tous les grands sportifs de ce monde. Usain bolt c’est qui? Lol ! Nos corps communiquent, essayant d’être un en fusionnant. Trouver l’équilibre au plus profond de nos entrailles.

 Je la fixe,  j’entre dans son regard, je la cherche dans son intérieur spirituel, j’intensifie, je l’emmène et elle me mène. Elle peut crier, mais rien que sa respiration me dit tout. Et ses yeux changent de couleur, elle semble avoir perdu la tête. Elle ne parle pas mais elle en redemande, ses cuisses tremblent, ma température grimpe, je la sens frappé par ses premiers orgasmes, à l’intérieur ça chauffe encore plus. Je veux bruler, et elle aussi, mais je la laisserai faire avant. Je veux m’occuper d’elle, je veux la dominer, la savourer, la voir dans son extase la plus élevée. Je la sens venir, je me retiens, mais je fonce, elle m’excite, elle me serre, me commande et je veux la voir à bout.  C’est  mystérieux, comment peut-elle être ainsi?  Je ne comprend pas même si je participe. Et voilà qu’on arrive au bout du plaisir charnel, elle vient, je sens son “eau” se frayer un chemin dans notre brutale et douce collision. Mince alors !! et ses gémissements, son plaisir à cet instant devient le mien. Et voilà que de ses entrailles, jaillit la ce liquide jouissif. Elle éjacule, elle pisse de plaisir, mouille mes draps, depuis la fontaine de la nature féminine.  C’est fou comme ça me plait. Vu comment elle me regarde,  comment elle semble bouleversée et libérée en même temps.

Même si à cet instant je n’ai toujours pas résolu le mystère, je suis heureux de là voir emporté et satisfaite par  orgasme combiné.  Mon instant de jouir attendra, je prendrai aussi mon pied, mais moins qu’elle je me dis, puisque son plaisir suprême est plus difficile à trouver. C’est la femme qui donne le verdict du sexe. Même si elles ne laissent pas toutes aller de la même façon. Après ce beau moment, on va prendre une pause et recommencer et je resterai toujours curieux et surpris à chaque de vivre ces merveilles charnelles.

Femme = Mystère